Déménager en plein confinement … Nos clients ne peuvent pas toujours reporter leur déménagement.
Face à cette situation d’urgence, certains de nos déménageurs continuent à opérer des déménagements, tout en essayant de respecter au maximum les 4 gestes barrières :

  • Se laver très régulièrement les mains
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • Utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter
  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades.

Nous avons interviewé l’un de nos partenaires déménageurs, qui a effectué un déménagement le 21 mars 2020.

Découvrez quelles précautions les déménageurs prennent, pour les clients, pour eux et pour leur famille.

Un grand MERCI à tous les Déménageurs-Héros

Thème interview : comment organisez-vous les déménagements pour respecter les gestes barrières et vous protéger ?

  • Déménageur interviewé : Pseudo « Sartre »
  • Intervieweuse : Muriel, conseillère Déménager Facile
  • Date interview : 30 mars 2020
  • par téléphone

Retranscription de l’interview audio « comment organiser un déménagement en période de confinement »

Bonjour Monsieur, c’est Muriel de Déménager Facile. C’est au sujet du déménagement de Réding à Morigny-Champigny, les 15 m3.

Muriel : Est-ce que vous aviez un équipement spécfique pour ce déménagement ?

Déménageur « Sartre » : Pas forcément d’équipement spécifique. On a des vêtements de travail, comme d’habitude. Ajoutez à cela que l’on a des gants. On est aussi équipes de petites bouteilles de gel hydroalcoolique, que l’on utilise chaque demi-heure. Car on est en contact avec des meubles, des cartons déjà touchés par des clients. On doit se laver chaque demi-heure. A la fin du travail, on a du savon, de l’eau, de l’eau de Javel dans le camion, pour se désinfecter.

Muriel : Comment vous êtes-vous ogranisés pour respecter les gestes barrières avec les clients et avec l’équipe, hormis l’utilisation de gel hydroalcoolique ?

Déménageur « Sartre » : On a commencé par les lettres de voiture, sur recommandation de Déménager Facile ou de différentes plateformes : on les signe à distance. On les envoie au client par email qui va la signer. Pour la réalisation du chantier, le client prend ses distances, et nous aussi. Le client nous indique de loin les meubles qu’on doit prendre, et les meubles qu’on ne doit pas prendre. Au sein de l’équipe, comme c’est un déplacement, d’habitude, on se déplace avec 2 déménageurs et un chauffeur-déménageur. Dans le moment actuel, on s’est mis en sous-effectif exceptionnel. Dans le camion, on ne peut pas prendre plus de 2 personnes. Donc pour la réalisation de ce chantier, on était 2 personnes. J’étais moi-même déménageur et il y avait mon chauffeur-déménageur. C’est pour marquer la distance en route : entre le chauffeur et le déménageur, il y a toujours la place du milieu qui est vide.

Muriel : est-ce que le respect des règles sanitaires a empêché la réalisation d’une partie du déménagement ? ou pas du tout ?

Déménageur « Sartre » : pas forcément, il n’augment pas forcément la réalisation d’un déménagement, mais cela augmente le temps de réalisation du déménagement. De 30 à 40%. Comme on se met en sous-effectif, et en plus avec les pauses que l’on fait toutes les demi-heures pour se laver les mains, pour mettre la solution de gel hydroalcoolique pour se désinfecter, donc, ça prend du temps.

Muriel : Aviez-vous pris des précautions particulières pour anticiper le chargement du camion ?

Déménageur « Sartre » : Chaque jour, chaque jour, on prend des précautions, on nettoie le camion entre chaque client. On doit faire attention de ne pas tout mélanger. On est toujours avec des serpillières, des chiffons, pour désinfecter la cellule du camion, avec de la Javel. Avec les moyens du bord, car en ce moment, c’est la pénurie pour avoir tout ce qu’il faut. Mais on fait avec les moyens du bord, on désinfecte toute la cellule avec de la Javel, pour chaque client. Figurez-vous que l’on a réalisé 5 à 6 déménagements depuis le début de la semaine. Il faut à chaque fois désinfecter la cellule du camion. On désinfecte aussi la cabine.

Muriel : Là où vous conduisez. Cela rejoint ma question suivante : Quelles précautions vous prenez pour l’habitacle ? Donc vous livérez la place du milieu et vous désinfectez.

Déménageur « Sartre » : On a des lingettes humides, du gel hydroalcoolique. On a 10L d’eau pour le lavage des mains, du savon de Marseille. Si on n’a pas de gel hydroalcoolique, on prend de la Javel et du vinaigre.

Muriel : Quelles attestations aviez-vous sur vous ?

Déménageur « Sartre » : Pour les attestations. Elles sont tout le temps mises à jour par le Ministère de l’Intérieur sur leur site. On a le justificatif de déplacement professionnel. C’est le patron qui le donne aux salariés, qui doit le prendre tout le temps avec lui. On doit être muni aussi de la Lettre de Voiture avec l’ordre de mission. Parce qu’il y a des gens qui contournent l’attestation. Donc nous on met toujours la lettre de voiture pour tel chantier avec la date. Comme cela, il n’y a pas de contournement de la procédure de confinement. On a aussi l’attestation dérogatoire de déplacement, remplie par chaque salarié. Le justificatif de déplacement professionnel est fourni par la société. Moi je mets ces justificatifs avec une durée d’une semaine, avec une durée renouvelable, puis je renouvelle l’attestation pour mes salariés. Mais vous pouvez mettre pour un mois, pour 2 mois, comme vous voulez. Moi, je mets pour une semaine, et je renouvelle. Ainsi je sais qui a utilisé son attestation et qui ne l’a pas utilisée. C’est çela les attestations que l’on doit fournir aux gendarmes et aux policiers quand ils nous contrôlent sur les aires de péage. Quand ils nous contrôlent, vous montrez juste les documents. Ils sont très compréhensifs, c’est encourageant. Eux aussi font leur travail.

Muriel : Du coup, la signature de la Lettre de Voiture se fait par email interposé. C’est bien cela ?

Déménageur « Sartre » : On a cessé de signer, car le virus peut survivre sur le papier. On évite tout contact. Si on touche les cartons, on se lave les mains avec le gel hydroalcoolique toutes les 30 minutes, et on se lave à la fin du chantier avec de l’eau, du savon de Marseille et de la Javel pour se désinfecter.

Muriel : Justement, qu’est-ce que vous avez fait chez vous une fois rentré chez vous après ce déménagement ?

Déménageur « Sartre » : Quand on entre chez nous, à la porte d’entrée de la maison, on enlève tous les vêtements de travail, on les mets dans un sac plastique fermé et ça part directement à la machine. Il faut prendre une douche et mettre de nouveaux vêtements. Une douche chaude. Ca tue le virus. On rentre se reposer à la maison !

Muriel : Oui, c’est bien mérité. Je vous remercie beaucoup d’avoir pris le temps de répondre à nos questions et je vous dis à bientôt, j’espère, pour vous propose de nouveaux chantiers (Note : en dehors de la période de confinement autant que possible).

Déménageur « Sartre » : oui, avec plaisir pour de nouveaux chantiers ! 

Muriel

Muriel

Conseillère en déménagement

"Sartre"

"Sartre"

Déménageur, inscrit chez Déménager Facile depuis 2 ans